Commerce & autorisations - Nouvelles...

Adopter une vision plus scientifique sur les biotechnologies après le Brexit : une opportunité pour l’agriculture anglaise ?

« L’agriculture peut retrouver son dynamisme, si le Royaume Uni, s’appuyant sur des réglementations autre que celles restrictives de l’Europe, donne à ses agriculteurs les outils dont ils ont besoin pour être compétitifs ». Telles sont les conclusions d’un rapport sur les semences biotechnologiques rédigé par deux agroéconomistes anglais de PG Economics Ltd.

La recherche semencière a fortement régressé au Royaume Uni ces 20 dernières années, comme dans le reste de l’Europe. Il n’y a pas de cultures OGM, mais les importations de soja OGM sont conséquentes pour nourrir le bétail.  Le Royaume Uni conduit néanmoins quelques essais de plantes biotechnologiques, surtout par des Instituts publics.

Dans les essais originaux et prometteurs, on peut citer un essai de cameline enrichi en omega 3, un blé à la photosynthèse améliorée et une pomme de terre résistante au mildiou (et qui ne brunit pas à la découpe.

L’adoption de la pomme de terre résistante au mildiou permettrait de diminuer de 60% l’usage de fongicides.

UK plant genetics: a regulatory environment to maximise advantage to the UK economy post Brexit


Share